spectacle Charlotte Delbo / La structure compagnie

spectacle Charlotte Delbo / La structure compagnie

Charlotte Delbo
La structure compagnie
Vendredi 6 mai 2022 à 20h30
Lieu à confirmer
Théâtre / A partir de 15 ans
Tarif : 6 € / places en vente à l'Office de Tourisme

Rencontrer Charlotte Delbo, c’est rencontrer une Femme d’exception.
Une Femme de lettres, une dramaturge, une Femme dans l’art, et l’engagement.
C’est aimer cette figure là.
Un être pour qui la passion, signifie, partager, transmettre, aimer.
Découvrir Charlotte Delbo, c’est découvrir une œuvre qui lance un grand cri d’amour à l’humanité.
C’est découvrir un cri qui change la vie, qui console, qui sauve et fait grandir, loin de la médiocratie.
C’est entrer aussi en littérature, cette littérature qui donne l’envie d’approcher, de se rapprocher de l’auteur, de la frôler, de l’entrevoir pour mieux saisir le fil de ses mots.
C’est aussi vouloir la faire mieux connaître, reconnaître pour que sa voix ne s’éteigne jamais.
Cette voix qui toute une vie, est restée fidèle aux engagements, aux injustices à la foi, en la force de résistance. De la seconde guerre mondiale, à la guerre d’Algérie. Fidèle, toujours avec ses amis, le théâtre et la résistance.
La force de vivre la vie.

Charlotte Delbo dit l’indicible.
Au travers de nombreux ouvrages, Elle témoigne. Déportée en 1943 dans les camps de Auschwitz-Birkenau et de Ravensbrück, Elle dit l’horreur des camps. Mais aussi la camaraderie, le soutien, l’envie de vivre, même avec la mort, la torture, le pire de l’humanité.
Elle parle de son engagement auprès de son mari Georges Dudach fusillé en 1942 avec le groupe Pullitzer. Elle dit le mal de vivre sans l’autre.
Elle dit les chambres à gaz, les fumées lentes qui envahissent le camp.
L’appel chaque jour, et tous les jours, le froid, la neige, les corps nus dans la neige.

Elle dit l’amour des autres, retenir l’histoire de chacune, pour que chacune vive encore, pour témoigner, si un jour elles reviennent.
Elle dit les 230 femmes de ce convoi du 24 janvier connu sous le nom des 31000.
49 sont revenues, de ces Femmes de tous les pays d’Europe. De son matricule resté à jamais sur son bras le 31661.
Elle dit les cris, les coups, la folie humaine. Elle dit le retour aussi, et la peur de ne pas être crue.
Charlotte Delbo dira aussi après une longue vie d’écriture, de théâtre auprès de Louis Jouvet et tant d’autres.
De son travail à l’ONU et au CNRS, Elle dira à une amie, son tatouage toujours sur le bras gauche, il faut aussi compter les morts dans les camps.
Elle dira ; Tu leur diras que j’ai eu une belle vie.

Distribution : Sylvie Pothier, metteure en scène / Louise Grenier, comédienne / Valentine Régnaut , assistante / Catherine May-Atlani, chorégraphe / Eugénie Jan, plasticienneDistribution : Sylvie Pothier, metteure en scène / Louise Grenier, comédienne / Valentine Régnaut , assistante / Catherine May-Atlani, chorégraphe / Eugénie Jan, plasticienne
Avec le soutien : Réseau Affluences, Théâtre d’Auxerre, scène conventionnée, Théâtre de l’Atelier Bleu, Communauté de Communes Puisaye -Forterre..